IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La sonde spatiale Voyager 1 de la Nasa renvoie maintenant les données scientifiques de ses quatre instruments
Après que l'équipe d'ingénieurs a déplacé le code vers un nouvel emplacement dans le FDS

Le , par Jade Emy

92PARTAGES

15  0 
La sonde spatiale Voyager 1 de la Nasa renvoie maintenant les données scientifiques de ses quatre instruments, après que l'équipe d'ingénieurs a déplacé le code vers un nouvel emplacement dans le sous-système de données de vol (FDS). La sonde a repris toutes ses activités scientifiques après un problème technique qui a commencé à créer des complications en novembre 2023.

Voyager 1 est une sonde spatiale lancée par la NASA le 5 septembre 1977 dans le cadre du programme Voyager visant à étudier le système solaire externe et l'espace interstellaire au-delà de l'héliosphère du Soleil. Elle communique via le réseau DSN (Deep Space Network) de la NASA pour recevoir des commandes de routine et transmettre des données à la Terre. Dans le cadre du programme Voyager, la sonde a pour mission de localiser et d'étudier les régions et les limites de l'héliosphère externe et de commencer à explorer le milieu interstellaire.

En 2017, l'équipe de Voyager a réussi à déclencher les propulseurs de la manœuvre de correction de trajectoire (TCM) pour la première fois depuis 1980, ce qui a permis de prolonger la mission de deux à trois ans. La mission prolongée de Voyager 1 devrait continuer à renvoyer des données scientifiques jusqu'en 2025 au moins, avec une durée de vie maximale jusqu'en 2030. Ses générateurs thermoélectriques à radioisotope (RTG) pourraient fournir suffisamment d'énergie électrique pour renvoyer des données d'ingénierie jusqu'en 2036.

Récement, la NASA a annoncé que la sonde Voyager 1 est à nouveau pleinement opérationnelle, les quatre instruments scientifiques renvoyant des données exploitables vers la Terre. La sonde a repris toutes ses activités scientifiques après un problème technique qui a commencé à créer des complications.


Les problèmes ont commencé en novembre 2023, lorsque Voyager 1 a perdu sa capacité à communiquer. Plus précisément, elle a commencé à envoyer vers la Terre des données inintelligibles au lieu des 0 et des 1 du code binaire. Voyager 1 a 46 ans, ce qui est très ancien pour un vaisseau spatial. Il n'était donc pas surprenant que sa santé s'affaiblisse. Sans compter qu'elle se trouve dans un territoire interstellaire totalement inconnu, à quelque 24 milliards de kilomètres de la Terre.

L'équipe de Voyager 1 était déterminée à comprendre ce qui n'allait pas, mais aussi à résoudre le problème. Et ils ont réussi ! Les contrôleurs ont identifié la source du problème : le sous-système de données de vol (FDS), utilisé pour emballer les données à envoyer à la Terre. Des recherches plus approfondies ont révélé la puce exacte à l'origine du problème, ce qui leur a permis de trouver une solution de contournement.

Après que l'équipe a déplacé le code vers un nouvel emplacement dans le FDS, Voyager 1 a finalement renvoyé des données intelligibles le 20 avril 2024, mais seulement à partir de deux de ses quatre instruments scientifiques. Deux mois plus tard, les deux autres instruments scientifiques de Voyager 1 sont de nouveau opérationnels et communiquent efficacement avec le centre de contrôle de la mission sur Terre.

Même si Voyager 1 s'était définitivement éteinte, la mission n'en aurait pas moins été un franc succès. Après son lancement en 1977, sa mission principale était d'étudier Jupiter et Saturne, ce qui a été fait en 1980. (Son jumeau, Voyager 2, a ensuite étudié Uranus et Neptune.) Mais Voyager 1 est sur une voie que rien ne peut arrêter. Poursuivant son voyage loin de la Terre, la sonde est entrée dans l'espace interstellaire en 2012, rapportant des données cruciales sur ce royaume mystérieux.

Maintenant que Voyager 1 est de nouveau en ligne, l'équipe va continuer à "retoucher" la sonde pour qu'elle retrouve sa forme optimale, notamment en resynchronisant son logiciel de chronométrage afin d'exécuter les commandes au bon moment, et en effectuant la maintenance du magnétophone numérique qui mesure les ondes plasmatiques.


Voici l'annonce de la NASA :

Voyager 1 renvoie les données scientifiques de ses quatre instruments

La sonde a repris sa collecte d'informations sur l'espace interstellaire. La sonde Voyager 1 de la NASA effectue pour la première fois des opérations scientifiques normales à la suite d'un problème technique survenu en novembre 2023.

L'équipe a partiellement résolu le problème en avril lorsqu'elle a incité la sonde à commencer à renvoyer des données techniques, qui comprennent des informations sur la santé et l'état de la sonde. Le 19 mai, l'équipe de la mission a exécuté la deuxième étape de ce processus de réparation et a envoyé une commande au vaisseau spatial pour qu'il commence à renvoyer des données scientifiques. Deux des quatre instruments scientifiques ont immédiatement retrouvé leur mode de fonctionnement normal. Deux autres instruments ont nécessité des travaux supplémentaires, mais aujourd'hui, les quatre instruments renvoient des données scientifiques exploitables.

Les quatre instruments étudient les ondes de plasma, les champs magnétiques et les particules. Voyager 1 et Voyager 2 sont les seuls engins spatiaux à échantillonner directement l'espace interstellaire, c'est-à-dire la région située en dehors de l'héliosphère, la bulle protectrice de champs magnétiques et de vent solaire créée par le Soleil.

Voyager 1 a repris ses activités scientifiques, mais d'autres travaux mineurs sont nécessaires pour éliminer les effets du problème. Entre autres tâches, les ingénieurs vont resynchroniser le logiciel de chronométrage des trois ordinateurs de bord de la sonde afin qu'ils puissent exécuter les commandes au bon moment. L'équipe assurera également la maintenance du magnétophone numérique, qui enregistre certaines données pour l'instrument de mesure des ondes plasmatiques envoyé à la Terre deux fois par an. (La plupart des données scientifiques des Voyager sont envoyées directement à la Terre et ne sont pas enregistrées).

Voyager 1 se trouve à plus de 24 milliards de kilomètres de la Terre, et Voyager 2 à plus de 20 milliards de kilomètres de la planète. Les sondes fêteront leurs 47 ans d'activité dans le courant de l'année. Ce sont les engins spatiaux les plus anciens et les plus éloignés de la NASA. Les deux sondes ont survolé Jupiter et Saturne, tandis que Voyager 2 a également survolé Uranus et Neptune.
Source :

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

La sonde Voyager 1 de la NASA recommence à envoyer des mises à jour techniques à la Terre, après que les ingénieurs de la NASA ont décomposé le code en petits morceaux et les ont redistribués dans la mémoire

La sonde Voyager 1 de la NASA, âgée de 46 ans, cesse de communiquer avec l'équipe de la mission sur Terre en raison d'un problème informatique

La sonde Voyager 1 a repris l'envoi de données scientifiques provenant de deux de ses instruments, marquant ainsi un progrès significatif vers le rétablissement du fonctionnement normal de la sonde spatiale

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de GLDavid
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/06/2024 à 8:22
Bonjour

Une sonde aussi vieille que moi mais qui est bien plus fiable que votre serviteur
Plus sérieusement, à l'heure de l'obsolescence programmé, où à chaque nouvelle version d'un OS ou tout autre programme, on vous explique qu'il faut tout changer même le hardware... Voici un très bel exemple de fiabilité !
Bien sûr la technologie est dépassée et de loin. Mais cette sonde marche et elle envoit toujours des données scientifiques repoussant ainsi les frontières du possible.
A ceux qui se disent que c'est du pognon jeté pour rien, admettez que la NASA n'a plus de financement pour un programme tel que Voyager. Tout sera sous traité à des SpaceX et autres Blue Origin qui n'auront pas la science en objectif mais la rentabilité (et des copyrights et brevets en cas de découvertes). Cette sonde nous envoit des informations sur le milieu interstellaire qui nous est complètement inconnu !
Finalement, pourquoi pas revenir à une vision long terme et non plus court terme avec le profit immédiat ?

@++
9  0 
Avatar de mood8moody
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 26/06/2024 à 20:39
Il faut reconnaitre que la NASA a fait un super boulot, cette sonde de plus de 47 ans, qui voyage dans un environnement difficile et qui est l'objet créé par l'espece humaine les plus éloigné de la terre. Arriver à la reprogrammer/reparer à cette distance et ne pas faire la moindre erreur qui pourrait facilement être destructive depuis toutes ces décennies, cela donne le vertige!

Les ingenieurs qui ont fait le job sont des cracks.
3  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 17/06/2024 à 18:56
L’espace, frontière de l’infini vers laquelle voyage le vaisseau spatial « Voyager». Sa mission : explorer de nouveaux mondes, découvrir de nouvelles vies, d’autres civilisations et au mépris du danger, avancer vers l’inconnu.
1  0