IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La sonde Voyager 1 de la NASA recommence à envoyer des mises à jour techniques à la Terre
Après que les ingénieurs de la NASA ont décomposé le code en petits morceaux et les ont redistribués dans la mémoire

Le , par Jade Emy

7PARTAGES

7  0 
Pour la première fois depuis novembre, la sonde Voyager 1 de la NASA renvoie des données exploitables sur l'état de ses systèmes techniques embarqués.

Voyager 1 est une sonde spatiale lancée par la NASA le 5 septembre 1977 dans le cadre du programme Voyager visant à étudier le système solaire externe et l'espace interstellaire au-delà de l'héliosphère du Soleil. Elle a été lancée 16 jours après sa jumelle Voyager 2. Il communique via le réseau DSN (Deep Space Network) de la NASA pour recevoir des commandes de routine et transmettre des données à la Terre.

Dans le cadre du programme Voyager et à l'instar de sa sœur Voyager 2, la sonde a pour mission de localiser et d'étudier les régions et les limites de l'héliosphère externe et de commencer à explorer le milieu interstellaire. Voyager 1 a franchi l'héliopause et est entré dans l'espace interstellaire le 25 août 2012, devenant ainsi le premier vaisseau spatial à le faire. Deux ans plus tard, Voyager 1 a commencé à subir une troisième vague d'éjections de masse coronale en provenance du Soleil qui s'est poursuivie au moins jusqu'au 15 décembre 2014, confirmant ainsi que la sonde se trouve dans l'espace interstellaire.

Le 12 décembre 2023, la NASA annonce que le système de données de vol de Voyager 1 ne parvient pas à utiliser son unité de modulation de télémétrie, ce qui empêche la sonde de transmettre des données scientifiques exploitables. Il y a un peu plus de deux semaines, la NASA a compris pourquoi la sonde Voyager 1 avait cessé d'envoyer des données utiles. La mémoire corrompue de son système de données de vol (FDS) était soupçonnée d'être à l'origine de ce problème. Et pour la première fois, Voyager 1 envoie à la NASA des données utiles sur son état de santé et l'état de ses systèmes embarqués. Comment la NASA a-t-elle réussi cet exploit de réparation à longue distance ? Elle a décomposé le code en petits morceaux et les a redistribués dans la mémoire.


Voyager 1 recommence à envoyer des mises à jour techniques à la Terre

Pour la première fois depuis novembre, la sonde Voyager 1 de la NASA renvoie des données exploitables sur l'état de ses systèmes techniques embarqués. La prochaine étape consistera à permettre à la sonde de recommencer à renvoyer des données scientifiques. La sonde et sa jumelle, Voyager 2, sont les seuls engins spatiaux à avoir jamais volé dans l'espace interstellaire (l'espace entre les étoiles).

Voyager 1 a cessé d'envoyer des données scientifiques et techniques lisibles vers la Terre le 14 novembre 2023, même si les contrôleurs de la mission ont pu constater que la sonde recevait toujours leurs commandes et fonctionnait normalement. En mars, l'équipe d'ingénieurs de Voyager au Jet Propulsion Laboratory de la NASA en Californie du Sud a confirmé que le problème était lié à l'un des trois ordinateurs de bord de la sonde, appelé sous-système de données de vol (FDS). Le FDS est chargé de regrouper les données scientifiques et techniques avant de les envoyer sur Terre.

L'équipe a découvert qu'une puce unique chargée de stocker une partie de la mémoire du FDS - y compris une partie du code logiciel de l'ordinateur FDS - ne fonctionnait pas. La perte de ce code a rendu les données scientifiques et techniques inutilisables. Ne pouvant réparer la puce, l'équipe a décidé de placer le code concerné ailleurs dans la mémoire du FDS. Mais aucun emplacement n'est assez grand pour contenir la section de code dans son intégralité.

Ils ont donc conçu un plan pour diviser le code affecté en sections et stocker ces sections à différents endroits de la mémoire FDS. Pour que ce plan fonctionne, ils ont également dû ajuster ces sections de code afin de s'assurer, par exemple, qu'elles fonctionnent toujours comme un tout. Toute référence à l'emplacement de ce code dans d'autres parties de la mémoire du FDS devait également être mise à jour.


L'équipe a commencé par isoler le code responsable de l'emballage des données techniques du vaisseau spatial. Elle l'a envoyé à son nouvel emplacement dans la mémoire du FDS le 18 avril. Il faut environ 22 ½ heures pour qu'un signal radio atteigne Voyager 1, qui se trouve à plus de 24 milliards de kilomètres de la Terre, et 22 ½ heures supplémentaires pour qu'un signal revienne sur Terre. Lorsque l'équipe de vol de la mission a reçu un signal du vaisseau spatial le 20 avril, elle a constaté que la modification avait fonctionné : pour la première fois en cinq mois, ils ont pu vérifier la santé et l'état de l'engin spatial.

Au cours des prochaines semaines, l'équipe déplacera et ajustera les autres parties concernées du logiciel FDS. Il s'agit notamment des parties qui commenceront à renvoyer des données scientifiques.

Voyager 2 continue de fonctionner normalement. Lancées il y a plus de 46 ans, les sondes jumelles Voyager sont les engins spatiaux les plus anciens et les plus lointains de l'histoire. Avant le début de leur exploration interstellaire, les deux sondes ont survolé Saturne et Jupiter, et Voyager 2 a survolé Uranus et Neptune.

Source : Nasa

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

La sonde Voyager 1 de la NASA, âgée de 46 ans, cesse de communiquer avec l'équipe de la mission sur Terre en raison d'un problème informatique

Les sondes interstellaires Voyager de la NASA reçoivent des mises à jour logicielles transmises depuis une distance de 19 milliards de km, 46 ans après leur lancement

La NASA aurait coupé par erreur la communication avec la sonde spatiale Voyager 2, qui est temporairement hors de contact avec la Terre depuis plus d'une semaine

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 24/04/2024 à 17:46
Franchement je ne sais pas ce que vient faire un débat sur le réchauffement climatique ou la guerre en Ukraine sous un article sur les sondes Voyageur
Tout à fait, surtout qu'il y a 47 ans, au moment du lancement de Voyageur, on ne parlait pas de réchauffement climatique et l'Ukraine faisait partie de l'URSS (aucun avis pro-russe ici, juste un fait d'il y a quasiment un demi siècle).
4  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 24/04/2024 à 12:23
Franchement je ne sais pas ce que vient faire un débat sur le réchauffement climatique ou la guerre en Ukraine sous un article sur les sondes Voyageur. Sinon on peu tout aussi dire que toutes les professions en rapport avec d'autres choses deviennent du "gâchis".

Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
Pour ce qui sont des sondes voyageurs, c'est quelque peu émouvant d'entendre parler d'un dinosaure de l'informatique qui continue de tourner presque 50 ans après son activation, et de savoir qu'il y a encore des As de l'assembleur intel 7400-series.
Je suis d'accord ; de la même manière, cela prouve que quand on n'a pas le choix de faire dans la durabilité, on y parvient.
1  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 24/04/2024 à 18:22
Amusant ou peut-être navrant de constater que sur les trois réponses reçues à l'heure où j'écris ça, deux se sont focalisées sur le 2e § de mon post et ont royalement ignoré le 3e, qui en est la conclusion, et que donc je me sens obligé de remettre ici, histoire de ne pas perdre le fil :
Citation Envoyé par Jipété
D'autant plus que si on laisse faire le fou russe, il y aura bientôt deux sondes orphelines à 25 milliards de km, qui enverront des informations vers une planète dévastée et s'étonneront de ne pas avoir de retour.
Et franchement, cet avenir ne m'amuse pas, pas du tout. On aura quand même réussi le prodige de polluer l'espace interstellaire avec nos bricolages électroniques, et plus personne pour applaudir...
0  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 25/04/2024 à 17:58
Citation Envoyé par Jipété Voir le message
Amusant ou peut-être navrant de constater que sur les trois réponses reçues à l'heure où j'écris ça, deux se sont focalisées sur le 2e § de mon post et ont royalement ignoré le 3e, qui en est la conclusion, et que donc je me sens obligé de remettre ici, histoire de ne pas perdre le fil :

Et franchement, cet avenir ne m'amuse pas, pas du tout. On aura quand même réussi le prodige de polluer l'espace interstellaire avec nos bricolages électroniques, et plus personne pour applaudir...
J'ai préféré ignorer la 2ème partie, car elle ne me semble pas fondée. Autant je suis d'accord sur les conséquences du réchauffement climatique, autant je ne pense pas que l'on se dirige vers une planète dévasté par la guerre au point de ne plus pouvoir contrôler le moindre appareil interstellaire.
La guerre en Ukraine à commencé depuis 2022 (en tout cas la partie invasion, car la sécession du Donbass est plus ancienne), il n'y a toujours pas de guerre mondial. Et les relations diplomatique ont beau êtres froides, elle ne sont pas glaciales comme au temps de la crise des missiles à Cuba, ou même durant la majorité de la guerre froide.
Et si danger il y a, je pense qu'il viendra surtout de la Chine.
0  0 
Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 23/04/2024 à 19:10
Arrêtez de paniquer avec le "dérèglement climatique", la réalité est que le climat n'a jamais été réglé comme une horloge suisse ; la composition même de l'atmosphère n'a jamais été la même d'un million d'année à l'autre. Le vrai problème se situe plutôt au niveau des plastiques et autres polluants éternels. Le réchauffement climatique, l'Homme l'accélère très probablement, mais à priori, il y aura toujours un extrema de renversement après quoi la terre retournera à une ère glaciaire puis à nouveau tendra vers un réchauffement. Mais ce n'est pas l'Europe et ses concitoyens qui vont avoir quelque impact sur le climat quand les plus gros pollueurs de la planète s'en battent totalement les steaks.

Pour ce qui sont des sondes voyageurs, c'est quelque peu émouvant d'entendre parler d'un dinosaure de l'informatique qui continue de tourner presque 50 ans après son activation, et de savoir qu'il y a encore des As de l'assembleur intel 7400-series.
1  4 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 23/04/2024 à 18:31
Citation Envoyé par Jade Emy Voir le message
Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
C'est simple, on ne peut que leur tirer notre chapeau, ça c'est du beau boulot !

Un seul regret, c'est que ça ne sert strictement à rien, ce n'est pas ça qui va inverser le dérèglement climatique ou arrêter la guerre en Ukraine par exemple, et c'est bien dommage.
D'autant plus que si on laisse faire le fou russe, il y aura bientôt deux sondes orphelines à 25 milliards de km, qui enverront des informations vers une planète dévastée et s'étonneront de ne pas avoir de retour.

Quel gâchis...
0  4