Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google s'associe à Canonical pour apporter le support des applications de bureau Linux à Flutter,
Et envoyer des applications Flutter sur Snap Store

Le , par Stan Adkens

166PARTAGES

5  0 
Flutter est un framework de développement mobile multiplateforme réactif utilisant le langage Dart de Google. Google s'est associé à l'équipe Ubuntu Desktop de Canonical pour apporter le support des applications de bureau Linux à son infrastructure logicielle de développement d’interface utilisateur open source. Le SDK Flutter de Google s'est considérablement développé depuis son lancement pour les applications Android et iOS, et a obtenu un support pour le Web, Mac et Windows. L'annonce de la version alpha du kit de développement pour Linux mercredi signifie également que les développeurs Flutter peuvent désormais déployer leurs applications sur le Snap Store.

Flutter a commencé sa vie comme un cadre d'interface utilisateur mobile open source qui aide les développeurs à construire des interfaces natives pour Android et iOS à partir d'une base de code unique et partagée. Mais les plateformes de bureau comme Mac, Windows et Linux ayant toujours été sur la feuille de route, Flutter a commencé à tenir ses promesses en matière de bureau à la fin de l'année dernière avec la sortie en Preview de la prise en charge des applications MacOS. Peu de temps après, Google a ouvert la porte à une collaboration avec Microsoft pour rendre possibles les applications Flutter pour Windows 10, Windows 10X et même Xbox.


Les développeurs peuvent utiliser Flutter pour développer les applications pour des téléphones, des wearables, des tablettes, des ordinateurs de bureau, des ordinateurs portables, et autres écrans intelligents. Google appelle cela l'informatique ambiante, l'idée que vos services et vos logiciels sont disponibles partout où vous en avez besoin. Google souhaite que les développeurs commencent le développement d'applications non pas en demandant « Quel appareil je vise », mais « Que vais-je construire ? » La réutilisation du code devrait aider les startups aux ressources limitées et permettre aux entreprises de regrouper leurs équipes pour offrir une expérience unique.

Google a déclaré en avril dernier que 500 000 développeurs utilisent Flutter chaque mois, et 2 millions de développeurs l'ont utilisé depuis la sortie de la version 1.0 en décembre 2018. Mercredi, Google a ajouté dans son annonce conjointe avec Canonical que 80 000 applications Flutter ont été publiées sur Google Play. Maintenant Google a un partenariat avec Canonical, l’éditeur d’Ubuntu, la version la plus populaire de Linux de bureau dans le monde, pour donner aux développeurs de Flutter la possibilité de créer des applications Linux. « L'objectif de Google pour Flutter a toujours été de fournir un cadre portable pour la construction de belles interfaces utilisateur qui fonctionnent à des vitesses natives, quelle que soit la plateforme que vous ciblez », lit-on dans leur billet de blog.

Support Linux sur Flutter

Ken VanDine de Canonical, coauteur du billet, a partagé l'enthousiasme de la société tant pour cette collaboration avec Google que pour l'avenir des applications Flutter sur les ordinateurs Linux, expliquant que Canonical veut être « à l'avant-garde » du développement de Flutter. « Canonical fait un investissement important dans Flutter en consacrant une équipe de développeurs à travailler aux côtés des développeurs de Google pour apporter la meilleure expérience Flutter à la majorité des distributions Linux. Canonical continuera à collaborer avec Google pour améliorer encore le support de Linux et maintenir la parité des fonctionnalités avec les autres plateformes supportées ».

« Ce travail comprend une refonte complète du moteur pour qu'il puisse prendre en charge les entrées de souris et de clavier de type bureautique, ainsi que des fenêtres redimensionnables de haut niveau », a déclaré Google. « Il comprend également de nouvelles capacités d'interface utilisateur qui s'adaptent bien au bureau, comme la prise en charge de la densité des matériaux et le NavigationRail, et des expériences d'intégration profonde dans le système d'exploitation sous-jacent du bureau avec des expériences dans Dart:FFI et l'accès à la barre de menu du système et aux boîtes de dialogue standard. Tout ce travail visait à s'assurer qu'en plus d'être adapté aux expériences de type mobile, Flutter est prêt à gérer les premières applications de bureau grandeur nature », a ajouté la société.

Un support pour Linux existait déjà. Lorsque Google a étendu le SDK de l'application mobile Flutter au Web, aux ordinateurs de bureau et aux appareils embarqués, la société a publié les premières instructions pour le développement des applications Flutter pour Windows, Mac et Linux. Mais cette prise en charge de Linux était une preuve de concept, d’après Google. Ce support a maintenant été remplacé par le support Linux fourni et soutenu par l'équipe derrière Ubuntu.

Le partenariat avec Canonical s'inscrit également dans la vision de Google concernant l'utilisation de Flutter pour d’autres plateformes. Par exemple, Flutter fonctionne déjà sur le système d'exploitation d'affichage intelligent qui alimente le Nest Hub Max de Google. Certaines fonctionnalités de la plateforme développées par Google sont alimentées par Flutter, notamment l'Assistant Google.

Pour démontrer que Flutter était prêt pour le bureau, Google a travaillé avec les concepteurs et les développeurs de gskinner.com pour créer une application de bureau Flutter, Flokk. C’est une application qui fonctionne avec des données du monde réel, en particulier la liste de contacts Google. En plus de permettre de gérer les contacts, y compris la recherche de contacts, l'ajout de nouveaux contacts et la modification de contacts existants, Flokk permet également d'associer à vos contacts les informations de gestion de GitHub et de Twitter, d’après Google.


Selon le billet de blog, un certain nombre d'aspects de Flutter ont attiré Canonical :

  • Un écosystème de développeurs d'applications en pleine croissance
  • Une prise en charge de plusieurs plateformes
  • Des applications natives hautement optimisées
  • Un framework Modern UI qui supporte les widgets déclaratifs, réactifs et composables
  • Une plateforme de développement riche utilisant Visual Studio Code, Android Studio et IntelliJ.

Applications Flutter sur Snap Store

Avec l'apport et l'assistance directe de Canonical sur les détails d'Ubuntu et de Linux en général, le support des applications Linux de Flutter pourrait un jour devenir l'un des premiers moyens de créer des applications pour les ordinateurs de bureau et portables Linux. Ce support, disponible depuis hier pour des tests alpha, permet aux développeurs de créer des paquets "snap" de leurs applications, compatibles avec la plupart des distributions Linux, y compris Ubuntu. À partir de là, les développeurs pourront publier le snap de leur application Flutter sur le Snap Store de Canonical, considéré comme le magasin d'applications pour Linux en ligne.

Développés par Canonical, les snaps sont des paquets logiciels conteneurisés qui fonctionnent nativement sur la plupart des distributions Linux populaires. Ils sont dotés de mises à jour automatiques et de fonctions de retour à la version précédente, d'une sécurité renforcée et d'une plus grande flexibilité pour les développeurs travaillant dans des environnements Linux. La disponibilité des applications Flutter sous forme de snaps permettra aux développeurs de passer moins de temps à travailler sur l'empaquetage et la gestion des builds dans les distributions Linux.

Le snap SDK Flutter fournit tout ce qui est nécessaire pour développer des applications Flutter sur une distribution Linux, selon Google. Pour le faire fonctionner sur une machine Linux, vous devez télécharger le SDK Flutter pour Linux sur le Snap Store, d’après Google. Il faudra ensuite installer le Snap SDK Flutter ainsi que votre IDE préféré et « vous avez tout ce dont vous avez besoin pour créer, construire et publier vos applications pour Linux ».

D’après Google, si vous souhaitez, par exemple, commencer à développer des applications Flutter pour Linux et que l'IDE de votre choix est Visual Studio Code, voici, ci-dessous, tout ce que vous devez faire sur votre terminal Linux :


Source : Snapcraft

Et vous ?

Que pensez-vous du partenariat Google-Canonical pour apporter le support des applications de bureau Linux à Flutter ?
Que pensez-vous de l’avenir de Flutter sur le desktop ?

Voir aussi :

Flutter : le framework UI de Google, en plus du mobile, prend désormais en charge le desktop, le Web et l'embarqué
Flutter, le framework UI de Google, serait-il meilleur que React Native de Facebook, pour le développement d'applications multiplateformes ?
Flutter de Google : 2 millions de développeurs, hausse de l'utilisation par les entreprises, et révélation d'un nouveau processus de mise à jour du framework
Flutter va bientôt permettre d'écrire de véritables applications multiplateformes y compris pour le desktop, et pourrait rivaliser avec Electron

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !