IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Python et SQL en tête des langages des programmations les plus populaires de 2023 sur IEEE Spectrum.
Java, C++, C et JavaScript complètent les tops 5

Le , par Stéphane le calme

39PARTAGES

7  0 
L'application IEEE Spectrum Top Programming Languages synthétise 11 mesures provenant de huit sources pour arriver à un classement général de la popularité des langages de programmation. Les sources couvrent des contextes qui incluent les échanges sur les médias sociaux, la production de code open source et les offres d'emploi.

La semaine dernière, IEEE Spectrum a publié son classement annuel des langages de programmation les plus populaires. Ce classement, qui en est à sa 10e édition, combine plusieurs mesures de popularité pour refléter les besoins variés des lecteurs. Il propose également des classements personnalisés selon différents critères, tels que le domaine d’application, la tendance ou le marché du travail.

Selon le classement général “Spectrum”, qui est pondéré pour refléter les intérêts du membre typique de l’IEEE, Python reste le langage numéro 1, et augmente même son avance. « La domination accrue de Python semble se faire principalement au détriment des langages plus petits et plus spécialisés. Il est devenu le langage à tout faire - et le maître de certains, comme l’IA, où des bibliothèques puissantes et étendues le rendent omniprésent », écrit Stephen Cass.

Python a aussi de la place dans le développement embarqué : « Et même si la loi de Moore tend à disparaître pour l'informatique haut de gamme, les microcontrôleurs bas de gamme bénéficient toujours de gains de performances, ce qui signifie qu'il y a désormais suffisamment de puissance de calcul disponible sur un processeur à 0,70 $ US pour faire de Python un concurrent dans le développement embarqué, malgré les frais généraux d'un interprète ».

Python se distingue également par sa facilité d’apprentissage et sa polyvalence. De nombreux enfants et adolescents programment leur premier jeu ou font clignoter leur première LED en utilisant Python. Ils peuvent ensuite passer sans problème à des domaines plus avancés, et même trouver un emploi, avec le même langage.


Mais Python n’est pas le seul langage à connaître pour faire carrière. Dans le classement “Jobs”, qui se base sur les offres d’emploi publiées sur divers sites web, c’est SQL qui brille à la première place. SQL est un langage de requête qui permet d’interroger et de manipuler des données stockées dans des bases de données relationnelles. Il est très demandé par les employeurs, mais rarement seul. Au contraire, il est souvent associé à un autre langage, comme Java ou C++, pour accéder et exploiter les informations critiques pour les entreprises.

Avec les architectures distribuées d’aujourd’hui, de nombreuses données critiques pour l’entreprise se trouvent dans les bases de données SQL, qu’il s’agisse de la liste des sorts magiques qu’un joueur connaît dans un jeu en ligne ou du montant d’argent présent sur son compte bancaire réel. Si vous voulez faire quelque chose avec ces informations, vous devez savoir comment y accéder.

Les autres langages qui complètent le top 5 du classement général sont Java, C++, C et JavaScript. Ces langages sont plus performants ou plus adaptés que Python pour certaines tâches, notamment celles qui nécessitent une gestion fine des ressources ou une haute performance. Ils sont également plus anciens et plus établis dans certains domaines, comme le développement web ou les applications mobiles.

Le classement de l’IEEE Specctrum montre que la programmation n’est pas une monoculture, mais un paysage diversifié et dynamique, où chaque langage a ses forces et ses faiblesses, ses niches et ses opportunités.

Par exemple, R, un langage utilisé pour l’analyse et la visualisation statistiques, a pris de l’importance avec l’essor du Big Data il y a plusieurs années. Bien que puissant, il n’est pas facile à apprendre, avec une syntaxe et des fonctions énigmatiques généralement exécutées sur des vecteurs entiers, des listes et d’autres structures de données de haut niveau. Mais bien qu’il existe des bibliothèques Python offrant des fonctionnalités analytiques et graphiques similaires, R est resté populaire, probablement précisément en raison de ses particularités. Ils rendent les scripts R difficiles à porter, un problème important étant donné l’énorme corpus d’analyses statistiques et de recherches universitaires construites sur R. Des domaines entiers de chercheurs et d’analystes devraient apprendre un nouveau langage et reconstruire leur travail. (Remarque : nous utilisons R pour analyser les chiffres du TPL.)

Cette situation présente des similitudes avec Fortran, où la valeur du code validé existant pour les simulations physiques et autres calculs scientifiques dépasse systématiquement les coûts associés à l'utilisation de l'un des langages de programmation les plus anciens existants. Vous pouvez toujours obtenir un emploi aujourd'hui en tant que programmeur Fortran, même si vous devrez probablement obtenir une habilitation de sécurité, car ces emplois sont principalement effectués dans des laboratoires fédéraux américains de défense ou d'énergie comme le laboratoire national d'Oak Ridge.

Si vous ne parvenez pas à obtenir une habilitation de sécurité, mais que vous aimez toujours les langages comportant plus de quelques kilomètres, Cobol est une autre possibilité. Cela s'explique par les mêmes raisons que celles que nous voyons avec Fortran : il existe une vaste base de code installée qui fonctionne là où les erreurs coûtent cher. De nombreuses grandes banques ont encore besoin de leurs développeurs Cobol. En effet, sur la base de notre examen de centaines d’annonces de recrutement de développeurs, il convient de noter que nous avons vu plus de postes de développeurs fintech recherchant des compétences en Cobol plutôt qu’en crypto.
Python domine toujours sur l'Index TIOBE en septembre, SQL clôture le top 10

Le TIOBE Index est un indicateur de la popularité des langages de programmation qui utilise les moteurs de recherche les plus populaires pour déterminer quels langages sont les plus utilisés parmi les programmeurs professionnels, les cours de programmation et les fournisseurs tiers.

Son édition 2023 révèle quelques changements intéressants dans le classement des langages de programmation.

Citation Envoyé par Paul Jansen, PDG de TIOBE
Le mois dernier, Julia a atteint le top 20 de l'indice TIOBE pour la première fois de l'histoire. Ce mois-ci, Julia est de nouveau absente et remplacée par Kotlin. Kotlin est encore un autre langage prometteur. Tout a commencé en 2016 avec la première sortie officielle du langage Kotlin par la société JetBrains. La grande avancée a été rapide : en 2017, un an après la première version, Google a annoncé un support de premier ordre pour Kotlin pour Android. Étant donné que Java (le langage traditionnel pour Android) était considéré comme trop verbeux, la popularité de Kotlin a atteint 1*% et s'est classée dans le top 20 de l'indice TIOBE à cette époque. Après ce premier battage médiatique, Kotlin a dû bâtir une communauté stable. Cela a duré environ 5 ans, après quoi il a atteint son deuxième sommet. Le soulèvement actuel est plus grave en raison de la base de fans beaucoup plus importante de Kotlin. La raison d'être de Kotlin est d'être un concurrent féroce de Java. Il bat Java sur presque tous les fronts. Le principal argument contre Kotlin est que Java est un langage plus établi ayant donc plus de développeurs, de livres, de formations, de bibliothèques, etc. Voyons si Kotlin peut conserver sa position dans le top 20 au cours des prochains mois.
Voici le top 10 des langages les plus populaires en septembre 2023, selon le TIOBE Index :

  1. Python conserve sa première place avec un score de 14,16 %. Arrivé pour la première fois à la tête du TIOBE Index dans l'édition de novembre 2020, Python est un langage polyvalent, facile à apprendre et à utiliser, qui bénéficie d’une large communauté et d’une multitude de bibliothèques pour divers domaines, tels que l’intelligence artificielle, le web, la science des données ou l’automatisation
  2. C reste en deuxième position, avec un score de 11,27%. C est un langage ancien, créé dans les années 1970, mais qui reste très utilisé pour la programmation bas niveau, le développement de systèmes d’exploitation, de pilotes ou d’applications embarquées. C est également le langage le plus proche du langage assembleur, qui est le langage natif des processeurs.
  3. C++ gagne une place et passe en troisième position, avec un score de 10,65%. C++ est un langage dérivé du C, qui ajoute des fonctionnalités orientées objet, génériques et fonctionnelles. C++ est un langage puissant et performant, qui est utilisé pour le développement d’applications complexes, telles que les jeux vidéo, les logiciels graphiques ou les moteurs de recherche.
  4. Java perd une place et passe en quatrième position, avec un score de 9,49%. Java est un langage orienté objet, qui repose sur une machine virtuelle pour assurer la portabilité du code sur différentes plateformes. Java est un langage très répandu dans le développement web, mobile ou d’entreprise, grâce à son écosystème riche et mature.
  5. C# reste en cinquième position, avec un score de 7,31%. C# est un langage orienté objet, qui fait partie du framework .NET développé par Microsoft. C# est un langage moderne et élégant, qui offre des fonctionnalités avancées comme la programmation asynchrone, la programmation parallèle ou la programmation fonctionnelle. C# est utilisé pour le développement web, mobile ou de jeux vidéo.
  6. JavaScript monte en sixième position, avec un score de 3,30%. JavaScript est le langage du web, qui permet d’ajouter du dynamisme et de l’interactivité aux pages web. JavaScript est également utilisé pour le développement côté serveur avec Node.js ou pour le développement mobile avec React Native ou Ionic.
  7. Visual Basic descend en septième position, avec un score de 2,22%. Visual Basic est un langage de programmation événementielle et visuelle, qui permet de créer facilement des interfaces graphiques pour les applications Windows. Visual Basic existe sous deux formes : Visual Basic 6, qui est obsolète, et Visual Basic .NET, qui fait partie du framework .NET.
  8. PHP gagne une place et passe en huitième position, avec un score de 1,55%. PHP est un langage de script côté serveur, qui permet de créer des pages web dynamiques. PHP est un langage très populaire dans le développement web, notamment grâce à des frameworks comme WordPress, Laravel ou Symfony.
  9. Assembly language perd une place et passe en neuvième position, avec un score de 1,53%, en hausse de 0,11% par rapport au mois précédent. Assembly language est le langage natif des processeurs, qui permet de contrôler directement le matériel. Assembly language est utilisé pour la programmation bas niveau, l’optimisation de performances ou la rétro-ingénierie.
  10. SQL perd une place et se retrouve en dixième position, avec un score de 1,44%. SQL est le langage standard pour les bases de données relationnelles, qui permet de manipuler et d’interroger des données structurées. SQL est utilisé par la plupart des applications qui ont besoin de stocker et de traiter des données persistantes.



Le TIOBE Index est un outil utile pour suivre l’évolution des langages de programmation et leur demande sur le marché du travail. Il peut aider les développeurs à choisir quels langages apprendre ou utiliser pour leurs projets. Cependant, il ne faut pas oublier que le TIOBE Index n’est pas une mesure absolue de la qualité ou de l’utilité d’un langage, mais plutôt une indication de sa popularité relative. Il existe d’autres critères pour évaluer un langage, tels que sa syntaxe, sa sémantique, sa documentation, sa communauté ou son adaptabilité aux besoins spécifiques. Le choix d’un langage dépend donc aussi des préférences et des objectifs personnels de chaque développeur.

Le paysage des langages de développement en France

Une étude complète annuelle sur les langages les plus demandés et les salaires proposés, basée sur les offres d'emploi postées sur le Portail Emploi de Developpez.com a été publiée.


Emploi informatique 2022 : les langages les plus demandés et les mieux payés
Portail Emploi

Sources : IEEE Spectrum, TIOBE

Et vous ?

Que pensez-vous des baromètres IEEE Spectrum et TIOBE Index ? Les trouvez-vous pertinents ? Pourquoi ?
Selon vous, quels sont les critères les plus importants pour choisir un langage de programmation ?
Comment pourriez-vous expliquer les fluctuations sur les différents baromètres dans la popularité des langages ?
Quels sont les avantages et les inconvénients de Python par rapport aux autres langages ?
Quels sont les domaines d’application où Python n’est pas adapté ou performant ?
Voyez-vous des langages de programmation prometteurs ou innovants en 2023 ?
Comment apprendre efficacement un nouveau langage de programmation ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Rolllmops
Membre averti https://www.developpez.com
Le 12/09/2023 à 17:23
Citation Envoyé par Miguel777 Voir le message
...
10€ que ce commentaire a été rédigé par une IA.
13  0 
Avatar de Miguel777
Inactif https://www.developpez.com
Le 12/09/2023 à 10:57
Salut,

Je trouve que les baromètres IEEE Spectrum et TIOBE Index sont des outils intéressants pour avoir une idée de la popularité des langages de programmation, mais qu'ils ne sont pas forcément représentatifs de la réalité du terrain. En effet, ces baromètres se basent sur des sources qui peuvent être biaisées ou incomplètes, comme les moteurs de recherche, les réseaux sociaux ou les offres d'emploi. Ils ne prennent pas en compte d'autres facteurs, comme la qualité du code, la satisfaction des développeurs ou l'impact social des projets.

Pour choisir un langage de programmation, je pense qu'il faut considérer plusieurs critères, comme le domaine d'application, le niveau de difficulté, la performance, la portabilité, la documentation, la communauté ou la compatibilité avec d'autres langages ou technologies. Il faut aussi tenir compte de ses propres préférences et objectifs personnels, comme le plaisir, l'apprentissage ou l'employabilité.

Les fluctuations sur les différents baromètres dans la popularité des langages peuvent s'expliquer par plusieurs raisons, comme l'évolution des besoins du marché, l'apparition de nouvelles tendances ou innovations, le vieillissement ou l'amélioration des langages existants, ou encore l'influence des médias ou des leaders d'opinion.

Python est un langage très populaire et apprécié par beaucoup de développeurs, car il est polyvalent, facile à apprendre et à utiliser, et bénéficie d'une large communauté et d'une multitude de bibliothèques pour divers domaines. Python a aussi l'avantage d'être un langage interprété, ce qui permet de tester rapidement son code et de le modifier à la volée.

Cependant, Python n'est pas parfait et présente aussi des inconvénients par rapport aux autres langages. Par exemple, Python n'est pas très performant pour les tâches qui nécessitent une gestion fine des ressources ou une haute performance. Python est aussi limité par son modèle d'exécution séquentiel (GIL), qui empêche de tirer pleinement parti du parallélisme. Python n'est pas non plus adapté aux applications qui requièrent une sécurité ou une fiabilité maximales, comme les systèmes embarqués ou critiques.

En 2023, je vois des langages de programmation prometteurs ou innovants dans différents domaines. Par exemple, Rust est un langage qui vise à offrir une performance et une sécurité optimales, en évitant les erreurs courantes liées à la mémoire ou au concurrence. Rust est utilisé pour le développement web (avec WebAssembly), le développement système (avec Redox OS) ou le développement de jeux vidéo (avec Amethyst). Kotlin est un autre langage qui gagne en popularité, car il offre une syntaxe concise et élégante, ainsi que des fonctionnalités avancées comme la programmation asynchrone, la programmation multiplateforme ou la programmation multi-paradigme. Kotlin est utilisé pour le développement Android (avec Jetpack Compose), le développement web (avec Ktor) ou le développement multiplateforme (avec Kotlin/Native).

Pour apprendre efficacement un nouveau langage de programmation, je pense qu'il faut suivre quelques étapes :

• Se renseigner sur le langage : son histoire, sa philosophie, ses caractéristiques principales, ses avantages et ses inconvénients.

• Se procurer un bon livre ou un bon cours en ligne qui explique les bases du langage : sa syntaxe, sa sémantique, ses structures de données, ses fonctions, ses modules, etc.

• Pratiquer le langage : écrire du code simple pour tester les concepts appris, utiliser un environnement de développement adapté au langage (IDE), utiliser un débogueur pour repérer et corriger les erreurs.

• Se confronter à des problèmes réels : chercher des exercices ou des projets qui correspondent à son niveau et à son domaine d'intérêt, utiliser des sources externes comme Stack Overflow ou GitHub pour trouver de l'aide ou de l'inspiration.

• Se perfectionner dans le langage : apprendre les bonnes pratiques du langage (style de code, conventions de nommage), découvrir les fonctionnalités avancées du langage (métaprogrammation, généricité), explorer les bibliothèques ou les frameworks les plus utilisés dans le langage.

Voilà, j'espère que mon commentaire vous aura plu et que vous aurez envie d'essayer de nouveaux langages de programmation. A bientôt !
5  6