IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un enseignant pointe GitHub Copilot comme l'outil parfait pour les tricheurs lors des évaluations de programmation
Et ravive les craintes sur la disparition du métier de développeur à cause de l'IA

Le , par Patrick Ruiz

8PARTAGES

7  0 
L’intelligence artificielle de suggestion de blocs de code – GitHub Copilot – de Microsoft fait montre d’un niveau de performance qui inquiète les éducateurs. C’est ce qui ressort d’une publication d’un enseignant de la filière inquiet de voir Copilot rendre inutiles les traditionnels exercices de programmation auxquels sont soumis les étudiants de la filière. En effet, Copilot s’avère être gratuit pour les apprenants et connaît toutes les réponses. Les développements arrivent dans un contexte où les débats sur la possible disparition du métier de développeur font rage en raison de la montée en puissance de l’intelligence artificielle. Quelle place pour les outils similaires à GitHub Copilot dans le domaine du développement de logiciel ?

« Grâce à Copilot, les étudiants peuvent générer de façon instantanée des solutions de code par autocomplétion à partir de l'énoncé du problème ou du nom de la fonction. Si vous n'avez pas encore utilisé Copilot, vous ne mesurez peut-être pas encore la gravité de la situation », indique-t-il.

« Imaginons que vous demandiez à vos étudiants de l'introduction au CS d'écrire un programme Python itératif qui donne la somme de tous les nombres de 1 à N. Vos étudiants devront alors s'asseoir et écrire du code, et peut-être même réfléchir un peu. Aucune de ces corvées pour nos étudiants armés de Copilot ! Il leur suffit de copier et de coller l'énoncé du problème dans leur IDE sous forme de commentaire, de taper la définition de la fonction "def output_sum(N) :", puis d'appuyer sur la touche Tab pour obtenir le reste (TOUT ce qui est en gras a été généré par Copilot) », ajoute-t-il.


« Tout le code en gras que vous voyez ci-dessous a été généré automatiquement. J'ai simplement tapé les noms de fonctions et les paramètres (parfois, je n'ai même pas été aussi loin !) », lance-t-il.



Emery Berger lance l’alerte dans un contexte où un sondage fait état de ce que seuls 7 % des développeurs sont susceptibles d’utiliser des outils low-code ou no-code pour entamer un projet d’application web en 2022.C’est ce qui ressort d’un sondage sur un échantillon de 191 développeurs de 60 pays.

La majorité des répondants est susceptible de mettre sur pied une application web en écrivant le code à la main. Le nombre de développeurs à même de s'appuyer uniquement sur les outils low-code ou no-code demeure très faible : un peu plus de 6 %. La majorité (66 %) préfère encore l'écriture classique du code. 22,3 % sont susceptibles de combiner les deux méthodes et 4,8 % ont recours à des services professionnels.



Toutefois, les développeurs débutants sont les plus susceptibles d'opter pour ces outils : seuls 45 % d'entre eux préférant écrire du code. Les ingénieurs ayant plus de 10 ans d'expérience ne sont que 2 % à préférer les outils low-code ou no-code. Ces chiffres tombent dans un contexte où le low-code ou no-code apparaît chaque jour comme un danger pour les travailleurs de la filière du développement d’applications. En effet, d’après des données de Gartner, 80 % des produits et services technologiques seront construits par des personnes qui ne sont pas des professionnels de la technologie. Gartner s'attend également à voir davantage d'annonces de lancements de technologies par des entreprises non technologiques faire la une des médias au cours de cette année. Et d'ici 2042, plus d'un tiers des fournisseurs de technologies devraient être en concurrence avec des fournisseurs non technologiques.

Le no-code est le futur de la filière programmation de logiciels pour une tranche d’acteurs de la filière de la programmation informatique. « Le no-code est le futur de la filière programmation parce que les programmeurs sont toujours plus productifs lorsqu'ils travaillent au bon niveau d'abstraction pour le problème qu'ils essaient de résoudre », lance le fondateur de la startup Bubble comme raison pour laquelle les professionnels de la filière doivent soutenir les outils no-code. La question divise néanmoins dans le milieu sur des aspects comme la maintenance des logiciels produits à partir d’outils low code ou no-code.

En effet, alors qu'il était toujours en période de test, GitHub Copilot a fait l'objet de plusieurs tests qui ont révélé qu'il reproduisait aveuglément des blocs de code - ce qui lui a valu des critiques acerbes de la part des experts, mais aussi de la communauté. Une étude avait ensuite révélé que dans 40 % des cas, les suggestions faites par Copilot comportent des failles de sécurités, parfois graves. En d'autres termes, l'étude suggérait que les développeurs doivent rester éveillés lorsque Copilot est activé, car ils font face à un taux de code défectueux de 40 %.

Sources : Emery Berger, Sondage

Et vous ?

Que pensez-vous des outils no-code et low code ?
Comment voyez-vous les outils low code et no-code modifier le paysage du développement informatique en partant de l’école aux milieux professionnels ?
Les développeurs ont-ils à craindre pour leurs postes en raison de la montée en puissance de ces outils ?
Partagez-vous l’avis selon lequel l’avenir de la filière développement de logiciels est hybride c’est-à-dire que le low code et le no-code ne pourront trouver d’autre place que celle d’outils pour les développeurs ?

Voir aussi :

80 % des technologies pourraient être créées par des professionnels extérieurs à l'informatique d'ici 2024, grâce aux outils low-code, selon Gartner

Forrester : l'utilisation des plateformes de développement low-code gagne du terrain dans les processus de transformation numérique des entreprises

Le marché mondial des technologies de développement low-code va augmenter de 23 % en 2021, selon les prévisions de Gartner

Microsoft lance Power Fx, un nouveau langage de programmation low-code open source basé sur Excel

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 22/08/2022 à 8:09
Quelques réflexions :
Cette IA est elle tellement efficace qu'elle couvre toute la compétence attendue d'un étudiant?
Un prof n'est il pas capable de trouver des cas qui sont mal traités par l'IA? (Je me souviens d'un cours de maths où notre prof nous a donné des exercice qui pouvaient fournir un résultat erroné quand il était traité avec excel et de certaines calculatrices)
Est il vraiment problématique que es étudiant puisse tricher? Le cursus compet n'est il pas capable de détecter ce genre d'étudiant?
Certains métiers se sont adaptés à l'automatisation d'une partie de leur travail (calculs par éléments finis, dessin industriel, etc), le développement ne peut il pas s'y adapter? Je précise que pour que ça fonctionne bien l'utilisateur doit toujours connaitre le domaine (Toute personne ayant fait des éléments finis a eu un exo simple où le logiciel fournit de façon évidente un résultat faux) et quelques personnes qui maitrisent le "fond des applications".
2  0 
Avatar de ker2x
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 22/08/2022 à 13:00
Laissez les se planter.

Ca fait 20ans que je suis dans l'IT, j'utilise Github Copilot avec plaisir.

Cela étant dit :
  • copilot se plante souvent
  • Le diplome a peu de valeur dans le monde pro du développement, il semblerai que les/certains/beaucoup/une partie de profs soient a la ramasse de toute façon
  • GitHub Copilot (ou autre alternative) sera de toute façon utilisé dans l'environnement professionnel.
  • Les exercices/snippets du genre "faire un liste chainée" avaient un sens au temps du C (qui impliquaient que tu savais donc utiliser des pointeurs et te galérer avec les memory leaks quand tu libère un element d'une liste) n'ont strictement plus aucun intérêt dans un language ou il n'y a pas de gestion mémoire manuelle imposée. (Même en C++ moderne (> 11) on ne le fait plus)
  • le problème existait déjà avec stackoverflow et les divers serveurs discords.


De nos jours on demande a un dev de connaîtras des API, des frameworks, et d'architecturer des logiciels dans leur intégralité.
Avec toutes les abstractions et abstractions d'abstractions c'est désormais possible pour un étudiant.

Connaitre la syntaxe d'un language n'a plus aucune valeur. Avec le soutiens de copilot, j'ai appris le javascript ce weekend. (oui je sais au bout de 40ans (dont 20 pro) il serait temps)
Je ne connais qu'une seule API (canvas) et aucun framework (juste les noms react et heu... j'ai déjà oublié l'autre... angular.) C'est la où est la valeur du développeur, pas de savoir faire un crible d'ératosthène.

Et avec la crise des semi-conducteurs qui ne va pas s'arrêter et le prix de l'énergie qui ne va pas baisser : on va, dans un futur assez proche, surtout demander aux codeurs de savoir optimiser leur code. Et la GitHub copilot il n'y pourra rien.
2  0 
Avatar de onilink_
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 21/08/2022 à 23:55
Il va peut être falloir faire preuve d'un peu plus d'imagination pour les énoncés d'exercices plutôt que ressortir les même trucs bateau...?

Je me demande à quel point Copilot serait efficace sur des choses qu'il n'a jamais vu (je n'ai pas eu l'occasion de tester).
Mais ce n'est pas étonnant qu'il comprenne les algorithmes montrés en exemple...
Même sans Copilot on trouve le résultat sur un bête moteur de recherche en 30 secondes.
1  0 
Avatar de ker2x
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 22/08/2022 à 13:12
Et des collègues complètement a la ramasse malgré leur diplôme, on en a tout le tour du ventre.
P'têt qu'avec copilot ils arriveront à se rendre utile

Regardez, on a déjà tous des correcteurs orthographiques et grammaticaux (avec plus ou moins de bonheur d'ailleurs) et ca n'empêche pas à une partie non-négligeable des internautes d'écrire comme des manches.
1  0 
Avatar de Fagus
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 25/08/2022 à 0:00

« Tout le code en gras que vous voyez ci-dessous a été généré automatiquement. J'ai simplement tapé les noms de fonctions et les paramètres (parfois, je n'ai même pas été aussi loin !) », lance-t-il.
# A Python program that outputs the sum of all the numbers from 1 to N.
Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
def output_sum(N):
    sum = 0
    for i in range(1, N + 1):
        sum += i
    return sum
rhoo, mais ils l'ont entraîné sur quels codes leur Copilot ?
Code : Sélectionner tout
1
2
3
def somme_N(N):
    return sum(range(1,N+1))
C'est plus concis et c'est 70% plus rapide sans la boucle

1  0 
Avatar de fatbob
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 25/08/2022 à 11:05
Les étudiants...

Le développement ne se résume pas à écrire des fonctions triviales qui répondent à des énoncés de maths basiques.
Qu'est ce que dirait Copilot si on lui donnait des SFG mal faites de 350 pages avec des schémas, des tableaux...
C'est d'ailleurs la difficulté. Pour évaluer un développeur, un exercice à réaliser en une heure ne donnera jamais qu'un aperçu très peu fiable de la qualité d'un développeur parce que la vrai compétence, c'est la capacité à écrire et organiser une très grande quantité de code pour qu'elle reste opérationnelle et maintenable.

Copilot, c'est un outil d'aide au développement mais d'ici à remplacer les développeurs par des IA, il reste encore du chemin
1  0 
Avatar de Coeur De Roses
Membre actif https://www.developpez.com
Le 21/08/2022 à 22:55
Il est bien trop tôt pour considérer qu'une IA peut remplacer un développeur. Le développeur c'est le métier de base des logiciels. J'ai plutôt tendance à penser que sont les métiers qui utilisent les logiciels conçus par les développeurs qui seraient plus suceptible ( hors logiciels de programmation, de gestion de serveur et autres software pour métiers informatiques en général je pense).
0  0 
Avatar de smarties
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 22/08/2022 à 9:38
Je vois plus l'IA comme une sorte de pair-programmeur. Là pour :
- proposer une meilleure complétion
- refactoriser des petits bouts

Actuellement, je suis en train d'essayer Sourcery pour Python et pour le moment je suis satisfait.
0  0 
Avatar de ker2x
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 26/08/2022 à 8:26
Citation Envoyé par Fagus Voir le message
rhoo, mais ils l'ont entraîné sur quels codes leur Copilot ?
Bah vu que c'est "GitHub copilot" ils l'ont entrainés sur GitHub. Du coup ... hein... bon... voila quoi
0  0 
Avatar de tontonCD
Membre actif https://www.developpez.com
Le 26/08/2022 à 10:42
Oui mais il doit y avoir moyen de s'en rendre compte, comme avec les devoirs de Français dans lesquels des paragraphes entiers de wikipedia ont été copiés/collés
0  0