IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un ancien responsable technique de Google se vante d'avoir l'habitude de détruire les CV des femmes devant elles : « Allez faire des enfants »,
Car « programmer est une activité trop contraignante »

Le , par Patrick Ruiz

11PARTAGES

20  2 
« Programmer est un travail à temps plein, brutal et incompatible avec la maternité », déclare Patrick Shyu – comme motif pour demander aux femmes à la recherche d’un emploi chez Google « d’aller faire des enfants, car la programmation est une activité trop contraignante. » Chacun jugera de la démarche de l’ancien responsable technique de Google faisant suite à sa sortie sur Twitter pour s’en vanter et ensuite procéder à la suppression des messages relatifs. Il n’en demeure pas moins qu’elle a le mérite de raviver les questionnements sur les raisons pour lesquelles les femmes continuent d’être moins nombreuses que les hommes dans l’univers de la technologie. Peut-on nier le fait que la programmation puisse être une activité très contraignante pour les femmes en comparaison aux hommes ? Quid de l’impact des différences biologiques ?

« Programmer est un travail à temps plein, brutal et incompatible avec la maternité. Les mères reviendraient obsolètes et dépassées après un congé de maternité », a-t-il mis en avant comme motif pour rejeter toutes les femmes face à lui lors d’entretiens d’embauche. « Allez faire des enfants. Ne vous inquiétez pas, je suis plus intelligent que vous », leur assénait-il.


Shyu est d’avis que les femmes devraient exercer comme mères ou épouses (pour tirer parti de leur « force naturelle ») plutôt que comme programmeuses : « Personne n'a demandé de femmes programmeurs. Nous avons demandé des femmes influentes et nous avons eu droit à des "femmes indépendantes" en pantalon. L'indépendance n'existe pas si vous voulez une famille. Une femme devrait avoir pour priorité d'être une bonne mère et une bonne épouse, pas une machine à coder. "Mère/épouse" est un excellent travail. »


Tout sexisme mis de côté, le fait ici est qu’on retrouve moins de femmes dans l’univers de la technologie que d’hommes. Des publications antérieures soulignent un abandon de la filière STIM (Sciences, Technologies, Ingénierie et Mathématiques) par les femmes et mettent en avant les différences d’ordre biologique comme justificatif. Dans son étude, Karen Morenz cite la nécessité de trouver un équilibre entre responsabilités professionnelles et familiales comme argument mis en avant par ces femmes. D’après des statistiques 2018 rapportées par l’universitaire, les départs interviennent dans l’intervalle 30-35 ans ; les concernées entament à peine leur carrière universitaire nanties de leur doctorat, mais « l’horloge biologique » sonne déjà avec acuité. En effet, c’est dans cet intervalle que l’on se met à noter une baisse importante de la fertilité de la femme. C’est aussi celle où les risques liés aux grossesses commencent à devenir plus importants. Chez les hommes, note-t-elle, l’on relève que la baisse de fertilité frappe à la porte autour de 45 ans.

« À ce stade, je dois m'assurer de ce que vous êtes au fait des notions de base en matière de biologie de la reproduction féminine. Selon Wikipédia, à l'âge de 25 ans, le risque de concevoir un bébé avec des anomalies chromosomiques (y compris le syndrome de Down) est de 1 sur environ 1400. À 35 ans, ce risque est plus que quadruplé, soit 1 sur 340. À 30 ans, l'on a encore 75 % de chances d’accoucher dans de bonnes conditions dans l’année qui suit, mais à 35 ans, ce taux chute à 66 % et à 40 ans, il est tombé à 44 %. Entre-temps, 87 à 94 % des femmes signalent au moins un problème de santé immédiatement après la naissance, et 1,5 % des mères ont un problème de santé grave, tandis que 31 % ont des problèmes de santé persistants à long terme à la suite de la grossesse. De plus, les femmes de plus de 35 ans sont plus concernées par les risques de complications du type accouchement prématuré, hypertension, pré-éclampsie superposée, pré-éclampsie grave. En raison de ces facteurs, les grossesses chez les femmes de plus de 35 ans sont connues sous le nom de " grossesses gériatriques " en raison du risque considérablement accru de complications. Ce délai serré pour les naissances est souvent appelé " l'horloge biologique ". Si les femmes veulent une famille, elles doivent en principe commencer avant 35 ans. Cela ne veut pas dire qu'il est impossible d'avoir un enfant plus tard, mais c'est plus risqué », indique-t-elle.



Conséquence : l’on est plus susceptible de retrouver plus d’hommes à des postes de recherche en STIM, car la plupart des femmes choisissent de contourner les contraintes de leur horloge biologique. Toutefois, Karen Morenz souligne que les institutions qui mettent en place d’excellentes politiques en matière de garde d’enfants et de congés de maternité parviennent à doubler leurs effectifs de femmes dans ces filières en comparaison d’autres qui n’en disposent pas.

La publication de Karen Morenz fait suite à celle de James Damore. En 2017, l’ex-Googler a publié un mémo pour expliquer les inégalités salariales, entre autres, dans la filière technologique. Comme Karen Morenz ce dernier s’était refusé de les mettre sur le compte d’une discrimination basée sur le sexe, mais les avait expliquées par des « différences biologiques. »

« On se demande toujours pourquoi on ne trouve pas de femmes à des postes de responsabilité, mais on ne demande jamais pourquoi on y trouve autant d’hommes », avait-il lancé. D’après ce dernier, c’est également parce que « ces postes nécessitent souvent de longues et stressantes heures de travail qui peuvent ne pas valoir le coup si vous voulez mener une vie équilibrée et gratifiante. » Il avait également estimé que les aptitudes naturelles des hommes les conduisent à devenir facilement des programmateurs en informatique, alors que les femmes sont, plus enclines « aux sentiments et l'esthétique plutôt que vers les idées ». Ce détail justifierait le fait que ces dernières optent en général pour des carrières « dans le social ou l'artistique » comme le souligne Karen Morenz dans sa publication.

Sources : Twitter, billet Morenz

Et vous ?

Visiblement il pense que le nombre d'heure est bien plus important que la qualité du code. Etes vous d'accord avec cette idée qu'un programmeur est un métier 24/7 ?
Il reconnait dans un de ses tweets que les femmes peuvent être de bonnes programmeuses et qu'il ne les refuse que par idéologie. Trouvez vous cette façon de recruter pertinente ?
Est ce le genre de chef que vous aimeriez avoir ?
Pensez-vous que Patrick Shyu est un bon manager/responsable technique ?
D'un point de vue professionnel, comment trouvez-vous vos collègues femmes en général aux postes de développeurs et IT Pro ?
D'après vous, pourquoi les femmes sont-elles sous-représentées dans les filières STIM ?

Voir aussi :

La féminisation des métiers de la tech ne progresse pas, voire recule, selon une étude du cabinet Global Contact
Inégalités de genre dans la tech : c'est une erreur de vouloir à tout prix embaucher plus de femmes, explique une ancienne Lead Tech de Google
Oracle accusé de sous-payer systématiquement des milliers de femmes travaillant aux USA et de laisser-aller dans sa politique d'équité salariale
Les hommes ne sont pas meilleurs que les femmes en maths et science selon une étude. Pourquoi si peu d'informaticiennes et développeuses dans ce cas ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 02/06/2022 à 10:16
C'est fascinant qu'en 2022 on puisse être fier d'avoir ce genre de comportement

Je suis assez d'accord sur le fait que naturellement homme et femme ne sont majoritairement pas attirés par les même chose , il est donc "normal" d'avoir une sous représentation des femmes dans la tech comme il existe une sous représentation des hommes dans d'autres métiers.
Mais ca n'empêche pas que les femmes qui choisissent la tech sont autant compétentes que les hommes. Reste maintenant à s'assurer que celles qui font ce choix aient les même chances d'embauche que n'importe quel autre candidat.

A titre perso je note ces dernières années une amélioration de la représentation des femmes. Y'a 5 ans 6 % de femmes dans notre service aujourd'hui on est à 26%.
20  2 
Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 02/06/2022 à 11:57
Au delà du ton très provocateur, est soulevé le manque de reconnaissance du travail de mère par nos sociétés occidentales qui poussent parfois contre leur gré certaines femmes à sacrifier leur vie de famille pour leur job.
17  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 02/06/2022 à 13:53
Citation Envoyé par grunk Voir le message
C'est fascinant qu'en 2022 on puisse être fier d'avoir ce genre de comportement

Je suis assez d'accord sur le fait que naturellement homme et femme ne sont majoritairement pas attirés par les même chose , il est donc "normal" d'avoir une sous représentation des femmes dans la tech comme il existe une sous représentation des hommes dans d'autres métiers.
Mais ca n'empêche pas que les femmes qui choisissent la tech sont autant compétentes que les hommes. Reste maintenant à s'assurer que celles qui font ce choix aient les même chances d'embauche que n'importe quel autre candidat.

A titre perso je note ces dernières années une amélioration de la représentation des femmes. Y'a 5 ans 6 % de femmes dans notre service aujourd'hui on est à 26%.
En Roumanie il y avait 30% de femme dans les promo d info... Et 50% dans mon équipe. (32 personnes)

Et bien ça marchait très bien.

Ce mec est un abrutis... Et son manager devait l être aussi pour le mettre dans une position de recrutement.

La seule fois où j ai eu vent d un mec qui méprisait les femmes... Il a pas fait 3 mois de plus.

Surtout que Google pourrait être condamné pour cela... A la place des candidates je porterai l affaire devant les tribunaux maintenant que j ai les aveux de cet idiot.
18  1 
Avatar de pyros
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 02/06/2022 à 15:34
J'ai un manager qui avait annoncé à une collègue revenant de congé mat que:

Avoir un enfant est une lourde responsabilité, et ce n'est pas le moment pour toi d'avoir une promotion.
Signalement au N+2, qui minimise le problème. Puis, signalement à la DRH du site qui balance, devant un membre du CSE témoins:

Oui, bas ton congé mat t'a pénalisé dans ta carrière, ça va, faut passer à autre chose.
Ouverture d'un ticket à la "Global Ethique Hotline" de la boite (la joie des gros groupes...). Ca remonte à la DRH Europe qui, après enquète, conclu qu'il n'y avait pas de problème de discrimination, qu'il n'y en a jamais eut et qu'il n'y en aura jamais.

Et on se prennait des "Code Of Conduct", des "Respect and Integrity in the Workplace" et autres formation sur les discriminations et l'intégration tous les 4 matins...
17  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 02/06/2022 à 11:07
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message

Pensez-vous que Patrick Shyu est un bon manager/responsable technique ?
Je pense que le gars devrait aller voir un psy pour son immense complexe d’infériorité. Et non, il n'est pas apte à "manager" qui que ce soit.
15  1 
Avatar de SebUndefined
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 02/06/2022 à 10:58
C'est assez "fascinant" d'entendre ce genre de discours en 2022.

Cela dit en passant, je trouve personnellement ses vidéos YouTube imbuvables. Il est un peu imbu de lui même et sort des phrases toutes faites.

- Il reconnait dans un de ses tweets que les femmes peuvent être de bonnes programmeuses et qu'il ne les refuse que par idéologie. Trouvez vous cette façon de recruter pertinente ?
Non, et j'ai pas envie d'argumenter là...

Est ce le genre de chef que vous aimeriez avoir ?
Humm... Non. Ou alors je lui rirait au nez et claquerait la porte en moins de deux minutes...

Pensez-vous que Patrick Shyu est un bon manager/responsable technique ?

Faudrait-il déjà qu'il soit un bon être humain...
Dans Tech Lead (sa position et pseudo), il y a "lead" qui peut être traduit par conduire (littéralement) ou guider. Cela sous-entend d'avoir certaines valeurs humaines pour assurer ces fonctions ce qu'il n'a visiblement pas. Certains s'en sont rendu compte... Facebook par exemple ?

Quel est sa position sur le congé de paternité ? Ou quelle que soit la solution mis en place dans le pays/boite dans laquelle il travaille ? Un employé (dev ou autre) n'est il pas plus efficace s'il a d'autres centres d'intérêt que son travail ? Et ne sera t'il pas plus à même de se mettre "à la page" et ne plus être "obsolète" à son retour ? Son raisonnement est vraiment primaire. il prend plein de raccourcis pour étayer une théorie fumeuse...

C'est quand même dommage qu'un mec avec autant d'audience l'utilise à de telles fins... Si pour lui être dev c'est être un numéro et pisser du code jusqu'à en crever et que TechLead est juste un "décisionnaire" technique, alors qu'il parle de code... Et pas de sociologie ou autre...

Bref, on se passera de son avis.

D'un point de vue professionnel, comment trouvez-vous vos collègues femmes en général aux postes de développeurs et IT Pro ?
Ben elle travaille quoi... Elle font le boulot... Et elle peuvent même parfois me faire fermer ma gu**** sur des problèmes techniques... Étonnant non ?
14  1 
Avatar de Jeff_67
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 02/06/2022 à 11:03
Si ce Patrick Shyu avait été francophone, il aurait pu devenir troll à plein temps sur développez.com
14  1 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 02/06/2022 à 12:58
ça fait plus de femmes compétentes pour la concurrence.
12  0 
Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 03/06/2022 à 8:30
Citation Envoyé par Kikuts Voir le message
Je pense que le problème ne vient pas de ce qu'il dit (chacun est libre d'avoir son opinion) mais sa façon d'amener la chose qui est horrible. Beaucoup de gens lui en aurait collé une.
Pas besoin d'être méchant au point de jeter le CV à la poubelle devant la candidate... Le respect se perd... Ce type manque complétement de qualité humaine.
Le respect en entretien d'embauche est une option pour le recruteur pas pour le recruté pour qui l'option est de quitter l'entretien avant la fin...
J'ai eu un entretien d'1h en plein été à Toulouse (35° à l'ombre) où on m'a précisé avant de venir en costume cravate. J'arrive à l'entretien avec une bouteille d'eau, le recruteur "me la confisque" et me propose un gobelet avec l'eau fraiche de la fontaine, le gobelet était conique et ne tenait même pas debout tout seul. Le mec était en chemisette, avait une bouteille d'eau et un ventilo sur la tête. Au bout d'1h30 j'ai demandé si on pouvait accélérer l'entretien parce que j'avais d'autres obligations. Le mec m'a répondu qu'il ne pensait pas que j'avais les épaules pour le poste et qu'il avait besoin de s'en assurer. Au bout de 2h je lui ai dit que j'avais besoin de travailler mais que nous n'étions certainement pas fait l'un pour l'autre et que je partais. Il m'a interdit de me lever. Puis m'a menacé d'appeler la sécurité. Je suis parti sans me retourner. Jusqu'à la porte de sortie il m'a insulté.
Des potes ont bossé là bas, pas longtemps.
Citation Envoyé par Chuck 3.50 Voir le message
j'avais vu une vidéo d'interview d'ingénieur, il y avait 2 hommes et une femme, et un des hommes se vantait d'être pas très bien payé, de faire plein d'heure et qu'il fallait pas faire ca pour l'argent, au contraire la femme disait que c'était pas son cas et qu'elle réussissait quand même très bien sa carrière tout en s'occupant de sa famille.
je trouve que les hommes dans ce milieu sont plus soumis au travail que les femmes peut-être par passion, ou parcequ'il préfère bosser sur des sujets intellectuel que de rentrer changer des couches à la maison, je sais pas c'est que mon point de vue ca vaut ce que ca vaut
Quand je parles avec mes ex camarade d'école, beaucoup ne font pas ça par passion mais pour se faire mousser quand on parle. Combien de "chef de ...", "responsable de ..." ou "Lead ...". Après 5 minutes, il devient flagrant qu'ils ont un bullshitjob auquel ils ne comprennent pas grand chose mais qu'une fois à la maison ils s'emmerdent encore.
Il y en a aussi quelques passionnés qui partent dans un tunnel interminable quand ils parlent de leur boulot et là soit ils font des heures de malade par passion ou alors ils sont efficace pour rentrer chez eux et se consacrer à une autre passion improbable (comme le Quidditch, ou s'occuper de ses gamins par exemple )
9  0 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/06/2022 à 17:10
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
On peut retourner le point de vue : habituées à gérer plein de trucs à la fois, les femmes savent mieux prioriser et font mieux en 8 heures que de nombreux hommes en 11 heures.
En plus elles sont moins payées, il n'y a plus qu'à monter une boite est n'embaucher que des femmes! Succès garantis ! Ou pas!
9  1