Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Sondage : quels sont les langages de programmation qui vont probablement disparaître
Dans les prochaines années ?

Le , par Bill Fassinou

120PARTAGES

18  0 
Sondage : quels sont les langages de programmation qui disparaîtront dans les prochaines années ?
Au fil des ans, les langages de programmation se sont rapidement multipliés et il en existe aujourd’hui un nombre très important dans le monde informatique. D’autres ne servent plus et l'on en entend plus parler du tout. Par contre, certains, vieux de plusieurs dizaines d’années, sont toujours présents, mais sont eux aussi menacés de disparition par les nouveaux langages plus robustes, plus sécurisés et plus performants. Selon vous, quels sont les langages de programmation qui pourraient ne plus servir dans les prochaines années ?

Il existe un nombre très important de langages de programmation. Il y en a tellement qu’il en existe au moins un langage pour chaque lettre de l’alphabet. Cependant, les paradigmes de la programmation ont évolué et les langages ont commencé à se démarquer les uns des autres. On est passé de la programmation procédurale à la programmation orientée objet et ces dernières années, un autre paradigme se popularise : la programmation fonctionnelle. À chaque époque certains langages sont abandonnés, car ne répondant plus aux besoins, et d’autres continuent leur cycle.

Bien que la programmation orientée objet soit le paradigme de programmation le plus développé (la programmation fonctionnelle pouvant être utilisée avec la plupart des langages), d’autres critères de la pérennité des langages de programmation entrent désormais en jeu. Aujourd’hui, trois principaux critères peuvent assurer la survie d’un langage de programmation : sa communauté et sa popularité, la richesse de son environnement (frameworks et librairies) et finalement sa facilité d’apprentissage (qu’il soit de bas niveau ou de haut niveau).

Si l’on prend en considération tous ces critères, on remarque tout de suite que des places commencent à se libérer sur la liste des langages qui sont appelés à survivre encore longtemps. En d’autres termes, tous les langages de programmation ne vont pas durer éternellement. En fait, même les plus populaires vont finir par s'effondrer à un moment ou à un autre, car, au fil des ans, les nouvelles générations de développeurs vont adopter à chaque fois d'autres langages et structures avec lesquels ils trouvent plus facile de travailler. Les plus vieux langages ont moins de chance de survivre que les nouveaux langages.


Alors, selon vous, dans le pan de langages qui existent aujourd’hui, lesquels seront appelés à disparaître très prochainement ? Autrement dit, quelles technologies voyez-vous rejoindre le cimetière de la programmation dans les prochaines années ? Dice, un cabinet basé à New York qui présente les tendances en matière d’emploi dans les nouvelles technologies, a essayé de répondre à la question cette semaine en présentant une liste des cinq langages de programmation qu’il voit disparaître dans un avenir proche. Il s’est basé sur des informations venant de plusieurs communautés et plusieurs offres d’emploi.

Afin de déterminer les langages de programmation susceptibles d'être condamnés à moyen ou long terme, Dice a examiné les classements de popularité des indices TIOBE et RedMonk, ainsi que sa base de données d'offres d'emploi. Ainsi, il a recensé les cinq langages de programmation qui suivent : le Ruby, le Haskell, l’Objective-C, le R et enfin le Perl. « Si votre carrière est basée sur l’un des langages ci-dessus, nous vous suggérons de diversifier vos compétences à un moment donné », a recommandé le cabinet. Voyons plus en détail de quoi il s’agit.

Ruby

Selon Dice, Ruby a joui d'une bonne popularité à un moment donné de son existence. Il y a encore quelques années, dit-il, le langage figurait parmi les dix langages les plus utilisés de l’indice TIOBE et de nombreux développeurs ont loué sa facilité d'apprentissage. Mais au cours des 18 derniers mois, il a plongé dans le classement de TIOBE, du neuvième au douzième rang (après avoir chuté à la 16e place).

De plus, une analyse des données effectuée sur les offres d’emploi de Dice au cours de l’année écoulée a révélé une diminution surprenante du nombre d’entreprises à la recherche de professionnels compétents en Ruby. Selon Dice, en 2018, le nombre d'emplois Ruby a diminué de 56 %. C'est un énorme signe d'avertissement que les entreprises se détournent de Ruby, et si c'est le cas, la base d'utilisateurs du langage pourrait rapidement disparaître pour devenir presque nulle.

Haskell

Son nom vient du mathématicien et logicien Haskell Brooks Curry. Il a été créé en 1990 par un comité de chercheurs en théorie des langages intéressés par les langages fonctionnels. Le dernier standard est Haskell 2010. C’est une version minimale et portable du langage conçue à des fins pédagogiques et pratiques dans un souci d'interopérabilité entre les implémentations du langage et comme base de futures extensions. Le langage a continué d'évoluer au cours de ses dernières années, principalement avec GHC, constituant ainsi un standard de facto comprenant de nombreuses extensions.

Cependant, le langage ne bénéficie plus de l'engouement qu'il a connu à ses débuts. Selon Dice, Haskell se dirigera vers une mise à jour majeure en 2020. Un certain nombre d'entreprises et de projets de premier plan (Facebook, GitHub, etc.) ont tous utilisé Haskell pour mettre en œuvre des programmes essentiels à un moment ou à un autre. Néanmoins, le cabinet explique que Haskell continue de calquer le classement à long terme de RedMonk, suggérant qu'il n'y a pratiquement pas de buzz pour les développeurs. Il est donc fort probable que le langage n’en ait plus pour longtemps.

Objective-C

« Objective-C d'Apple a 35 ans et il est clair que la société veut sa mort », a déclaré Dice. Il y a cinq ans, les dirigeants d'Apple ont dévoilé Swift, un nouveau langage de programmation amélioré destiné à l’écosystème logiciel de l’entreprise. Ils s'attendaient sans aucun doute à ce que les développeurs adoptent rapidement Swift aux dépens d'Objective-C. Il est vrai que de plus en plus de développeurs ont commencé à utiliser Swift (d’autant plus qu’il est devenu plus riche en fonctionnalités), mais Objective-C ne s’est pas effondré dans le classement des langages populaires.

Cela est dû à ses 35 années de code hérité et de nombreux développeurs qui préfèrent simplement travailler avec un langage qu’ils ont toujours utilisé. Cependant, selon Dice, à un moment donné, Objective-C finira par disparaître complètement. « Apple tient trop à sa disparition, et Swift devient un langage incroyablement efficace pour la création d'applications iOS, macOS et, bientôt, multiplateformes », a déclaré le cabinet.

R

Le R, apparu en 1993, a été à un moment donné le langage le plus populaire pour l'analyse de données. Cependant, il semble que Python a rapidement englouti la part de marché de R. Selon Dice, bien que R soit toujours utilisé par les universitaires et les experts en mégadonnées, les entreprises intéressées par l'analyse de données se tournent de plus en plus vers Python pour son évolutivité et sa facilité d'utilisation. En conséquence, R a plongé dans l'indice de popularité du langage de programmation de TIOBE, et d' autres études ont montré une lente diminution de l'utilisation de R en faveur de Python.

À ce propos, un sondage réalisé sur developpez.com en juin dernier place largement Python devant R avec 63 % des votants qui affirment que Python est le plus conseillé pour la science des données. Seulement 26 % des votants ont opté pour R.

Si R doit survivre sous n’importe quelle forme, c’est que les analystes de données risquent de l’utiliser en conjonction avec Python. « Combiner R et Python est à la fois raisonnable et réalisable. Nous les exécutons tous les deux dans notre plateforme de science des données en interne. Mais si je dois recommencer toute ma carrière aujourd'hui, je vais envisager de me concentrer sur Python plutôt que sur R. C'est un langage plus général aux applications plus larges », a déclaré cette année Enriko Aryanto, CTO et cofondateur de QuanticMind, une plateforme d’analyse de données pour le marketing intelligent basée à Redwood City, en Californie.

Cela dit, le cabinet pense que même ce scénario pourrait se terminer avec R qui est seulement utilisé par une poignée d’universitaires et par personne d’autre. « Ce n'est pas viable », a-t-il déclaré.

Perl

Selon les analyses de Dice, même si RedMonk voit la popularité de Perl diminuer, il faudra encore beaucoup de temps pour que le langage s’écroule complètement, compte tenu du nombre important de sites Web hérités qui contiennent encore son code. Néanmoins, la communauté du langage ne grandit plus et son utilisation diminue de plus en plus. D’après Dice, Perl continue à être mis à jour chaque année. Cependant, étant donné son déclin sur les indices RedMonk et TIOBE, il s'agit d'un langage en déclin.

D’autres langages mériteraient également qu’on y prête attention. Par exemple, le Cobol, vieux de 60 ans, pilote toujours certains systèmes dans les administrations et les banques. En 2018, certaines entreprises et pour la plupart des banques demandaient encore des développeurs Cobol même si, certains experts jugent le langage vieux et dépassé. La seule chose qui maintient encore le langage en vie est que pour les banques et les administrations, changer tous leurs mainframes est un projet compliqué et coûteux. On se contente donc des systèmes très vieux, pourvu qu’ils continuent de fonctionner.

Source : Dice

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Êtes-vous du même avis que Dice à propos de la disparition de ces 5 langages ? Pourquoi ?
Quels autres langages sont condamnés à disparaître selon vous et pourquoi ?

Voir aussi

Meilleurs langages en 2018 selon l'IEEE : Python conforte sa place de leader grâce à son ascension dans le machine learning et l'embarqué

Le langage de programmation Cobol fête ses 60 ans. Peut-il encore tenir longtemps face à la concurrence des nouveaux langages ?

Python est sacré langage de programmation de l'année 2018 par l'index TIOBE. Deviendra-t-il le langage le plus utilisé des programmeurs ?

Sondage : entre R et Python, lequel des deux langages est le plus conseillé pour la science des données ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de nchal
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 30/07/2019 à 15:47
Citation Envoyé par dom_beau Voir le message
C/C++ : trop peu sécuritaires, et au développement (gestion mémoire, etc.), et à l'exécution (mêmes raisons!)
Whoa, dire sur ce forum que le C et le C++ devraient disparaître, c'est courageux, très courageux même (surtout qu'avec le '/' entre les deux, tu sous-entends que tu les mets dans le même panier).
Je vais prendre mon pop-corn et te regarder brûler, merci pour le divertissement

Sinon, je partage le même avis que mes VDD, partir de l'indice TIOBE pour prédire la disparation de certains langage, c'est aussi con que de se baser sur la vente de slip pour prédire les évolutions macro-économique (https://bfmbusiness.bfmtv.com/observatoire/les-ventes-de-slips-sont-elles-un-bon-indicateur-economique-963008.html
10  0 
Avatar de Philippe PONS
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/07/2019 à 13:32
Je cite, concernant Haskell: Il est donc fort probable que le langage n’en est plus pour longtemps.
Ça pique les yeux, vous ne trouvez pas!!
Vous me conjuguerez 100 fois le verbe ne plus en AVOIR pour longtemps!
9  0 
Avatar de lsbkf
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 30/07/2019 à 10:45
Tous ces langages sont utilisés dans des gros projets utiles que probablement personne ne prendra la peine de remplacer avec un autre langage, et ils ont de beaux jours devant eux, ergo la question ne se même pose pas.
C'est quand même incroyable d'extrapoler une disparition à partir d'un déclassement du TIOBE.
9  1 
Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 31/07/2019 à 2:10
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Il y en a tellement qu’il en existe au moins un langage pour chaque lettre de l’alphabet.
Ada
Bash
C++
Dart
Erlang
F#
Go
Haskell
IDL
Java
Kotlin
Lisp
Maple
Nim
OCaml
Python
QuickBasic
Rust
Scala
TypeScript
UnrealScript
Vala
WLangage
X++
Yorick
Zsh

Ce n'est donc pas une connerie (merci Wikipédia pour certaines lettres vraiment pas évidentes : I, N, Q, U, X et Y).

Citation Envoyé par nchal Voir le message
Whoa, dire sur ce forum que le C et le C++ devraient disparaître, c'est courageux, très courageux même (surtout qu'avec le '/' entre les deux, tu sous-entends que tu les mets dans le même panier).
Je vais prendre mon pop-corn et te regarder brûler, merci pour le divertissement

Sinon, je partage le même avis que mes VDD, partir de l'indice TIOBE pour prédire la disparation de certains langage, c'est aussi con que de se baser sur la vente de slip pour prédire les évolutions macro-économique (https://bfmbusiness.bfmtv.com/observatoire/les-ventes-de-slips-sont-elles-un-bon-indicateur-economique-963008.html
Surtout pour le C qui fêtera bientôt son demi-siècle parmi les langages les plus utilisés, ce qui est une éternité à l'échelle de l'Histoire de l'Informatique. Ce n'est pas pour rien s'il a traversé autant d'époques. Rust peut le rendre moins populaire car Mozilla s'est posé les bonnes questions quand ils l'ont conçu, mais le C demeurera éternel et de nombreux programmes en C tourneront encore dans 100 ans contrairement à COBOL, Objective-C, Kotlin et Fortran.
8  0 
Avatar de Gugelhupf
Modérateur https://www.developpez.com
Le 30/07/2019 à 11:11
Objective-C, parce que seul Apple supportait réellement ce langage (avec leur fameux API Cocoa), mais maintenant ils ont Swift. Oui il y aura toujours du boulot... de migration vers Swift.
7  0 
Avatar de 4bstract
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 31/07/2019 à 15:16
Le sujet fait de manière évidente beaucoup débat mais j'ai une question en marge de celui-ci. Quand un langage est-il considéré comme définitivement mort ?
Par exemple, des réponses que je vois, certains considèrent que Pascal est mort. Or, je sais que certaines universités/écoles ont encore un cours à base de Pascal dans leur cursus.
Un langage est-il mort lorsqu'il n'y a plus de projet d'envergure qui l'utilise ? Lorsqu'il n'est plus utilisé dans les entreprise ? Plus utilisé dans les écoles ? Qu'il n'y a plus de ressources sur Internet pour le compiler/exécuter ? Ou bien lorsque plus personne ne s'en sert ?
J'aimerais bien connaître l'opinion des gens du forum sur le sujet.
Merci
7  0 
Avatar de CaptainDangeax
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 31/07/2019 à 15:06
C ne disparaîtra jamais parce que c'est le langage le plus proche du MATERIEL. Pour un cpu d'ordinateur vendu, il se vend 10 microcontrôlleurs, qui se programment en C ou en assembleur.

Exemple de boucle en C qui ne fonctionne correctement QUE sur µP 8 bits :

unsigned char i=0;
 do {
  i-=4;
  printf("%d %d %d %d\n",i,i+1,i+2,i+3);
 } while(i!=0);

C est immortel
6  0 
Avatar de Baalouga
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 30/07/2019 à 12:34
Ces langages énoncés, comme beaucoup d'autre, ne vont pas vraiment mourir. Ils vont être maintenu pour les projet existant mais ne vont plus être utilisés pour de nouveaux projets.
5  0 
Avatar de jpiotrowski
Membre averti https://www.developpez.com
Le 31/07/2019 à 21:04
Pour le COBOL, mon domaine , la question est de savoir par quoi le remplacer ?
Combien de lignes de codes à traduire et dans quoi ? Pour quel coût ? Quelle durée ? Pour quels risquent systémiques ?
Sur Mainframe, il reste l'idéal mais les outils sont obsolètes, et il lui manque une franche modernisation,
amorcée avec Language Environment. Sans oublier XML (y compris dans les ordres SQL)...
Il manque des choses plus modernes mais courantes dans les langages plus récents.
TSO est resté à l'interface texte 24 lignes de 80 colonnes (ou 132 au mieux).
On peut utiliser Rational Developper for Z/OS très coûteux, on bien Cobol-IT Developer Studio.
Là, on aura déjà une bonne modernisation de l'environnement de travail.
Le langage n'est pas tout...
5  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/07/2019 à 17:46
Sondage : quels sont les langages de programmation qui vont probablement disparaître ?
Qu'il est beau le sondage inutile!

L'avis de sieur Duchmol ou de dame Tartempion a de toute manière aucune valeur car il dépend simplement du ressenti de la personne en question ou de son "amour" pour un ou l'autre langage... Cela s’appelle simplement de la ...subjectivité!

1. A la date de ce jour, aucun langage inventé depuis le début de l'informatique n'a réellement disparu

2. La durée de succès d'un langage est de plus en plus courte: Nouveau langage au top en janvier = Langage sur le point de disparaître en décembre!

3. Le fait de connaître si l'un ou l'autre langage a de l'avenir et mérite qu'un développeur s'y intéresse est sans intérêt: Le métier d'un vrai développeur ne se limite pas à connaître un langage particulier. Il faut savoir développer et ensuite le langage utilisé relève du détail: Soit le développeur connait le langage demandé, soit il est apte à s'adapter et à apprendre dans les plus brefs délais le langage requis.

Et que l'on ne vienne pas me dire que la SSII X ou Y ou la société Bricoleur SA veut engager que des mecs connaissant le langage à la mode et ne veut pas former les candidats: Eux , ce ne sont pas des développeurs qu'ils cherchent mais des "pisseurs de code" qui ne réfléchissent pas. Alors que chacun fasse son choix: Soit on veut être à la mode et on se forme au dernier langage en vue (en sachant que dans x années, le langage en question ne sera plus à la mode et que l'on sera considéré comme un looser par les RH), soit on veut être un vrai développeur et là on se forme tout au long de sa carrière pour rester un bon développeur.
5  1 
Contacter le responsable de la rubrique Programmation

Partenaire : Hébergement Web