Amazon s'engage à verser 700 millions $ pour apprendre à ses employés à coder,
Alors qu'il continue à intensifier ses efforts d'automatisation

Le , par Stan Adkens

23PARTAGES

Les employés d'Amazon qui travaillent dans les centres de traitement des commandes et dans les entrepôts peuvent passer des entrepôts et centres de traitement à l’informatique. Le géant du commerce en ligne, avec près de 300 000 travailleurs dont beaucoup plus de contractuels, a annoncé jeudi qu'elle dépensera plus de 700 millions de dollars au cours des six prochaines années pour former 100 000 employés à des emplois plus spécialisés, principalement en compétences techniques comme le génie logiciel et le support informatique. Amazon lance ces programmes de recyclage alors que bon nombre des emplois d'entrepôt peu qualifiés qu'il offre actuellement devraient être remplacés par des machines dans les années à venir.

Sont concernés par ces programmes de formation d’Amazon les travailleurs de tous les niveaux de l'entreprise, et non seulement ceux des entrepôts et des centres de traitement. Les participants peuvent choisir un programme parmi plusieurs, allant de l'apprentissage de compétences pour d'autres emplois chez Amazon à l'obtention de certifications qui pourraient être utilisées à l'extérieur de l'entreprise. En effet, selon Wired, la société compte plus de 20 000 postes vacants aux États-Unis, dont plus de la moitié se trouvent à son siège social à Seattle. Pendant ce temps, selon le Bureau des statistiques du travail, il y a maintenant plus d'emplois ouverts qu'il n'y a de chômeurs qui peuvent les occuper aux Etats-Unis, a rapporté Wired.


Les programmes de recyclage d'Amazon comprennent Associate2Tech, un programme de 90 jours pour les travailleurs d’entrepôts qui souhaitent acquérir des compétences en informatique ; Amazon Technical Academy, un camp d'initiation au code pour permettre aux employés non techniques de l'entreprise d'accéder à des postes de génie logiciel ; et Machine Learning University, pour les ingénieurs qui ont déjà une formation en technologie et veulent acquérir des compétences en apprentissage machine et IA. Cependant, Amazon dit qu’il ne s’agira pas de créer de nouveaux postes.

Ardine Williams, vice-présidente du développement de la main-d'œuvre chez Amazon, a déclaré lors d’un entretien jeudi matin : « Le but n'est pas vraiment de créer une échelle de postes entre le centre de traitement des commandes et le PDG, mais plutôt de rencontrer les employés là où ils se trouvent et de leur donner l'occasion de développer leurs compétences ».

Ce n’est pas la première fois que l’entreprise finance des programmes de recyclage de ses employés. Wired rapporte qu’elle a déjà dépensé des milliers de dollars pour le recyclage des travailleurs dans le cadre de son programme Choix de carrière, qui aide les travailleurs horaires à payer des programmes menant à un diplôme dans d'autres domaines très en demande. L’an dernier, dans une lettre adressée aux actionnaires, le PDG Jeff Bezos a déclaré que plus de 12 000 employés américains ont participé à ce programme depuis son lancement en 2012. L’annonce du jeudi n’est qu’une extension de ce premier programme.

Cette initiative n'est que la dernière d'une série d'efforts déployés par les grands détaillants et d’autres grandes entreprises pour attirer et retenir les travailleurs, selon Wired. Par exemple, Walmart a annoncé le mois dernier un nouveau programme qui paiera les frais de préparation aux examens du collège pour ses employés du secondaire. Google a même créé des ressources de formation pour son personnel contractuel. En 2018, l'entreprise a commencé à offrir un certificat en IT, parmi d'autres programmes de certification, que tout le monde peut obtenir.

Amazon s’engage à payer les frais d'inscription de ses employés à l'Université d'apprentissage machine et dans des programmes de certification. Dans ces programmes, certains avantages ne s'appliquent qu'à certains employés. Amazon s'engage à payer jusqu'à 95 % des frais de scolarité des travailleurs des centres de traitement des commandes qui cherchent à obtenir un certificat ou un diplôme dans un domaine en forte demande.

L’entreprise a décidé de former ses employés à des emplois plus spécialisés au fur et à mesure que l’entreprise continue d'intensifier ses efforts d'automatisation dans ses centres de traitement des commandes. Plusieurs rapports d’étude sont unanimes sur le fait que les robots vont créer autant voire plus d’emplois qu’ils en détruiront. Tandis que d’autres ont pu établir que l’automatisation entrainera la perte de plusieurs emplois humains qu’elle n’en créera. Une étude publiée par le cabinet financier Cornerstone Capital Goup en 2017 a révélé que rien qu’aux États-Unis, entre 6 et 7,5 millions d’emplois sont menacés de disparition dans les 10 prochaines années à cause de l'accroissement de l'automatisation du travail dans le secteur du commerce au détail.

Reuters a rapporté en mai dernier qu’Amazon est en train de déployer des machines pour automatiser la mise en boîte des commandes des clients, un travail détenu par des milliers de ses employés. Dans ce contexte, les efforts d'Amazon et des autres entreprises en matière de développement de compétences professionnelles fournissent une certaine assurance qu'en théorie au moins, vous pourriez être recyclé dans un nouveau rôle lorsque les robots viendront à vous prendre votre poste.
Amazon a été pendant plusieurs années critiqué sur sa façon de traiter ses employés


Ces programmes de recyclage élargi à tous les employés seraient probablement une astuce pour le géant du commerce électronique pour se faire une bonne image aux Etats-Unis auprès de ses travailleurs et des autorités qui le critiquent depuis des années sur la façon dont l'entreprise traite ses employés, en particulier ceux des entrepôts et des centres de traitement des commandes.

A titre d’exemple, l’an dernier, le sénateur Bernie Sanders a présenté la loi Stop BEZOS, qui aurait imposé certaines entreprises, y compris Amazon, dont les employés reçoivent du gouvernement américain certains avantages, comme les coupons alimentaires. Depuis, Amazon a augmenté son salaire minimum à 15 dollars l'heure, soit plus du double du salaire minimum fédéral actuel de 7,25 dollars, a rapporté Wired.

Malgré cela, certains travailleurs de l’entreprise restent mécontents des conditions de travail d'Amazon. Selon Wired, la semaine prochaine, les employés du centre de traitement des commandes du Minnesota prévoient de faire la grève lors du Prime Day, l'un des plus importants événements annuels de vente de l'entreprise, afin d’exiger de meilleures conditions de travail. Ce qui marquera la première sortie des travailleurs américains pendant l'événement.

Une enquête du média The Gardian publiée en avril dernier pointait du doigt une fois de plus les conditions de travail pénibles dans les entrepôts d’Amazon. L’enquête, qui s’est intéressée aussi bien au personnel évoluant dans les centres de distribution d’Amazon qu’au personnel de la chaine de commandement évoluant au siège du groupe, a mis en lumière le traitement injuste et inhumain dont auraient été victimes certains employés d’Amazon.

Selon le rapport d’enquête, après l’opération au poignet d’une employée en novembre 2017, à cause d’une maladie qu’elle a développée pendant qu’elle travaillait chez Amazon, l’assureur-accidents de l’entreprise n’a reconnu l’opération que plus d’un an après, en février 2019, après une longue bataille devant les tribunaux.

Par ailleurs, les formations au changement climatique et à l'évolution du paysage énergétique manquent dans ces programmes de recyclage annoncés. Lorsque Mme Williams a été interrogée au sujet de la formation sur les nouveaux rôles dans le domaine de l'énergie, elle a dit qu'elle n'était au courant d'aucun programme de ce genre. « Je n'en sais rien. Dans les programmes que nous construisons, nous les construisons, car nous avons une demande interne de compétences », a-t-elle dit, avant d’ajouter que « Je suppose qu'avec le temps, il y aura des compétences associées au [changement climatique] qui pourraient être incluses dans le programme ».

Il semble que les programmes annoncés le jeudi soient destinés à permettre au géant du e-commerce à faire taire les critiques, ne serait-ce que pour un moment, mais aussi à détecter des nouveaux talents pour ses futurs postes informatiques.

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de l’initiative de recyclage d’Amazon ?
Que pensez-vous des programmes dans lesquels les employés seront formés ?
Pensez-vous que cette initiative fera cesser des critiques sur sa manière de traiter ses employés ?

Lire aussi

Les batteries Lithium-ion d'Amazon explosent et causent des dommages importants, mais l'entreprise refuse d'être tenue pour responsable
Amazon a fait de Jeff Bezos l'homme le plus riche du monde, mais pourquoi maltraite-t-elle autant ses salariés, victimes d'accident de travail ?
24 ouvriers d'Amazon soignés à l'hôpital après qu'un robot ait déchiré accidentellement une bombe anti-ours, dans un entrepôt à News Jersey
USA : les robots vont détruire plus de 6 millions d'emplois dans le secteur du commerce au détail, dans les 10 prochaines années, d'après une étude
L'IA aurait-elle créé trois fois plus d'emplois qu'elle en a détruits en 2018 ? Oui, selon un rapport de ZipRecruiter

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Contacter le responsable de la rubrique Programmation

Partenaire : Hébergement Web